Surexposition, 2014
bois OSB, vis placo, moteurs spots, cordes, pintades, plats inox

Dans les fours à lumière, les volailles entre en performance.
Non sans une certaine fascination, nous assistons à un processus
de transformation engagé par l’effet des spots, sorte de feu contemporain. La lumière travaille la chair, la vide de ses sucs, la cuit lentement.
Il nous semble alors ressembler à ces bêtes sur la fin, entamant une
danse lente et lascive, baignées par le trop plein de lumière qui semble être celui de notre monde. Un duel s’engage entre l’espace traversé par les faisceaux lumineux et celui laissé dans une ombre rassurante.
La surexposition transforme la salle d’exposition en un lieu sombre,
à parcourir, à ressentir.

http://trapierduporte.com/files/gimgs/th-17__MG_1516web.jpg
http://trapierduporte.com/files/gimgs/th-17_four2.jpg
http://trapierduporte.com/files/gimgs/th-17_four1_v2.jpg
http://trapierduporte.com/files/gimgs/th-17_four2_v2.jpg
http://trapierduporte.com/files/gimgs/th-17_four1.jpg