L'homme et la femme, 2015
gravure aquarelle, marie-louise, cadre bois, néon

L’homme et la femme s’enlacent en feignant d’ignorer la force qui surgit de l’arrière plan et pénètre lentement la forêt. À leur gauche, une fenêtre verticale et lumineuse laisse apparaître une couleur opalescente, qui survient comme une lumière de jour. On ne sait si cette lueur arrive ou est au contraire décline. L’homme et la femme joue sur le principe des fenêtres d’apparitions. C’est une pièce calme qui dans sa simplicité cherche à évoquer une couleur, dont la puissance et la présence sont présumées déborder le cadre du tableau.

http://trapierduporte.com/files/gimgs/th-26_modif12site.jpg