Anelpiston - Fragment 18, Février 2017
Les Ateliers, 228 av. Jean Mermoz, Clermont-Ferrand

Lâcher le violant. Laisser les choses advenir. S’abandonner totalement à la fascination d’un avenir qui semble chargé de l’histoire d’une chute. Assis sur le siège passager, une bouteille à la main, les voitures en face roulent en plein phare. Entre les flashs, des paysages apparaissent, comme des phénomènes horizontaux, tous d’une valeur à peu près égale.

Peut-être que notre fiction arrive à son terme. Difficile d’en être certain. Après 400000 ans à croire aux ombres portées produites part le feu qui nous passionne, il est normal d’être aveuglé. Pas de motif d’avoir de l’espoir. Aucune raison d’être désespéré. Juste, rester éveillé.

Dans le calme, disponible à l’inattendu qui adviendra sous doute d’une manière inespérée, dans la zone suspendue de l’inespoir.




http://trapierduporte.com/files/gimgs/th-40_vuedexpo.jpg
http://trapierduporte.com/files/gimgs/th-40_vuedexpo3.jpg
http://trapierduporte.com/files/gimgs/th-40_vuedexpo2.jpg